Les métiers du développement web


Vous rêvez de travailler dans les métiers du développement web

Découvrez les métiers pour travailler dans le domaine du développement web et trouvez un CDI

Avec notre formation  qui est subventionnée à 100% par les Aides de l’Etat

Il existe plusieurs types de développeurs et donc plusieurs métiers du développement web. Vous souhaitez travailler ou vous reconvertir en tant que développeur afin de créer des sites internet, des applications ou des solutions logicielles ? Panorama de ces professions qui ont toujours le vent en poupe.

Le développement web désigne l’utilisation de langages informatiques (HTML5/CSS3, JavaScript, PHP) en vue de créer des sites internet et des pages web. Aujourd’hui, le développement web et le développement informatique rassemble différentes professions aux missions bien distinctes. Panorama de ces métiers clés du digital.

Le métier de développeur web

C’est bien sûr le métier incontournable du développement web. Il est chargé de créer des sites internet ou des applications web. Il peut soit concevoir un site internet de A à Z ou bien utiliser utiliser des CMS  (Content Management System ou Système de Gestion de Contenu en français) comme WordPress, Drupal ou Prestashop pour ne pas partir d’une feuille blanche, ce qui lui évite l’écriture d’innombrables lignes de code. Dans tous les cas, il part souvent d’une maquette de site web réalisé par un webdesigner afin de la traduire en langage informatique et d’en faire une site internet attractif et sécurisé répondant parfaitement aux besoins des clients. Afin de garantir la satisfaction du client, un cahier des charges sera réalisé en amont, celui-ci regroupera l’ensemble de ses demandes et évaluera les moyens techniques et humains à mobiliser pour mener à bien le projet dans le respect des délais et du budget. Les langages web de prédilection du développeur web sont le HTML et CSS, le PHP et le JavaScript (ainsi que sa bibliothéque jQuery). Comme tout développeur qui se respecte, il doit se tenir régulièrement à jour des nouvelles technologies disponibles sur le marché : le monde du développement web évolue rapidement même si les bases traversent les années. Vous le savez peut-être mais le poste de développeur web est un terme générique qui comprend différents acteurs du développement web. Présentation !

Le métier de développeur front-end (ou intégrateur web)

Le développeur front-end, aussi appelé intégrateur web a pour mission première de concevoir la partie visible d’un site internet, c’est ce que verra l’internaute une fois arrivé sur le site web en question. Les langages qu’il doit absolument maîtriser sont le HTML5, le CSS3 ainsi que le Javascript. La connaissance de plusieurs frameworks lui permettra en principe d’élargir ses missions et d’obtenir une meilleure rémunération. Ses compétences techniques et ses connaissances en graphisme ainsi qu’en expérience utilisateur lui permettront de créer un site internet à la navigation agréable et au visuel attractif. Il devra notamment respecter les règles du responsive design, c’est à dire créer un site web qui s’adapte à l’ensemble des supports de navigation (ordinateur portable, tablette et téléphone portable, et ce quel que soit le modèle et la taille de l’écran de l’utilisateur). Les développeurs web travaillent en collaboration avec différents corps de métiers mais en grande partie avec les développeurs back-end.

Le métier de développeur back-end

Le développeur back-end travaille sur la partie invisible d’un site web, il s’agit de toute la dimension technique qui ne se voit pas à l’écran mais qui permet de rendre un site internet dynamique et fonctionnel. Contrairement au développeur front-end qui se consacre majoritairement à l’aspect visuel des pages web, le développeur full-stack est la personne qui ajoute des fonctionnalités, sécurise le site web et fait en sorte que la machine se souvienne de vous lors de votre prochaine connexion dans le cas où vous avez un espace personnel. Il est ainsi chargé de gérer une base de de données, maintenir le serveur, et configurer l’ensemble des fonctionnalités qui permettront d’améliorer la performance d’un site internet. Le développeur back-end doit aussi faciliter la vie des administrateurs d’un site internet, qu’il s’agisse d’un site vitrine ou d’un e-commerce. Il améliore ainsi le back-office pour que les webmasters et les créateurs de contenu puissent facilement ajouter de nouveaux articles, effectuer des mises à jour ou lancer des campagnes de promotion spéciales s’il s’agit d’une boutique en ligne. Le développeur back-end maîtrise des langages de programmation comme Python, Ruby ou Java mais aussi des langages permettant de communiquer avec une base de données (PHP, SQL, MySQL).  Il n’hésite pas à renouveler ses connaissances et à apprendre d’autres langages informatiques ou frameworks qui lui permettront de mener toutes sortes de projets web à leur terme.

Le poste de développeur full-stack

Le développeur full-stack est la parfaite synthèse entre le développeur front-end et le développeur back-end, il maîtrise toute la chaîne de développement d’un site ou d’une application web. Autant dire que les recruteurs se l’arrachent ! Mais cette perle rare existe t-elle vraiment ? Oui, même s’il est compliqué d’être un expert en tout, il est tout à fait possible d’être développeur généraliste et d’avoir de solides compétences techniques à la fois en front-end et en back-end. Un développeur passionné et suffisamment curieux a souvent une facilité d’apprentissage qui lui permet de gérer les différentes facettes d’un projet web. Un développeur full-stack peut parfois travailler en parfaite autonomie dans certaines petites structures, mais il est généralement épaulé par d’autres professionnels du développement web et du graphisme. Alors que la différence de salaire entre un développeur front-end et un développeur back-end tend à s’amoindrir, le développeur back-end profite d’une rémunération généralement plus conséquente tant on attend de lui des hard-skills particulièrement élargies.

Le métier de développeur d’applications mobiles (ou développeur mobile)

Le développeur d’applications mobiles (ou développeur mobile) conçoit des applications et des logiciels destinées aux mobiles, smartphones et autres tablettes. Ses missions sont relativement similaires à celle d’un développeur web mais il va devoir adapter ses solutions techniques à la spécificité de ses supports de navigation qui ont progressivement envahis nos foyers. Un développeur mobile peut être spécialisé dans un type de système d’exploitation (iOs, Android, Linux) ou travailler indifféremment sur différents OS selon l’étendue de ses compétences techniques. Ses collègues de travail peuvent être des développeurs, des webdesigners ou encore des content managers.

La profession de webdesigner

Le webdesigner est la personne en charge de la conception du design d’un site internet, il réalise une ou plusieurs maquettes contenant l’ensemble des éléments graphiques d’un site web : logo, menu, images, bannières, etc. Il choisit la taille, la forme et la couleur mais aussi la disposition de chaque élément en s’appuyant sur les demandes du client mais aussi en fonction des habitudes de navigation des internautes. Il doit également prendre en compte les enjeux marketing d’un site internet, notamment s’il s’agit d’un site e-commerce et que l’identité visuelle et le parcours de navigation du site doivent encourager le processus d’achats. Créatif et passionné, le webdesigner maîtrise à la perfection les outils de DAO (Dessin Assisté par Ordinateur), notamment les logiciels de la suite Adobe (Photoshop en premier mais aussi Illustrator ou InDesign). Il doit également avoir des connaissances, même de bases, en développement web : au minimum la maîtrise du HTML et du CSS. Le webdesigner doit aimer le travail d’équipe, ses collègues de travail sont en général des développeurs front-end, des graphistes ainsi que des créateurs de contenu (du rédacteur web au content manager).

D’autres métiers peuvent nécessiter des connaissances plus ou moins approfondies en développement web :

  • développeur informatique : ce dernier utilise plutôt des langages de programmation informatique pour créer des applications et logiciels, des connaissances en développement web ne sont donc pas toujours nécessaires
  • référenceur SEO : de solides connaissances peuvent être intéressantes tant le code utilisé pour concevoir un site web est un critère déterminant pour le référencement naturel de ce dernier
  • rédacteur web : le contenu d’un site internet est également un critère important pour le référencement web, des connaissances en HTML au minimum permettront à un rédacteur web de savoir optimiser son texte pour le rendre SEO-friendly
  • chef de projet web : connaître les fondamentaux du développement web pourra s’avérer incontournable pour qu’il puisse communiquer et échanger avec une équipe développeurs web en toute crédibilité.

Vous souhaitez travailler dans les métiers du développement web

Inscrivez vous à notre formation subventionnée par le Gouvernement

Remplissez le formulaire